Dalida, la femme qui rêvait d’une autre scène

bwnx

Documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette – 2016
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 90 minutes
France 3

Le 3 mai 1987, à 54 ans, Dalida s’est suicidée.

Saluée tout au long de sa carrière comme la réussite la plus foudroyante de l’histoire du music-hall, l’artiste la plus populaire, la chanteuse la plus programmée, imaginait-elle alors, Dalida, que ses chansons, mais aussi bien cette vie qui lui était devenue insupportable, avaient quelque chose de si particulier que trente plus tard, à la différence de la quasi totalité des chanteurs que leur mort précipite dans l’oubli, elle survivrait, elle, à sa propre disparition ?

S’intéressant au destin exceptionnel de celle qui devint à 20 ans une vedette, à 30 ans une star et à 40 ans une icône, ce film retrace pas à pas le parcours de Dalida et, éclairé par un regard freudien, permet de comprendre la logique d’une femme qui ne renonça jamais sur le chemin de son désir.

france3logo

Ségolène Royal, la femme qui n’était pas un homme

w_fiche

Documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette – 2015
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 90 minutes
France 3

Redevenue ministre en 2014 avec l’arrivée de Manuel Vals à Matignon, Ségolène Royal est sans conteste l’un des personnages les plus importants de l’Etat.

Et pourtant — comment l’oublier ? — entre 2007 et 2014, Ségolène avait connu sept ans de malheur, une lente descente aux enfers, et après le tweet assassin de Valérie Trierweiler suivi de son échec à la législative de la Rochelle, personne ne donnait cher de sa peau.

Eh bien voilà, c’est ce qui nous a donné envie de faire ce film : comprendre comment Ségolène Royal avait réussi à démentir les mauvais augures et à témoigner d’une aussi étonnante résistance aux chocs.

Repérer ce qui, depuis son enfance et tout au long de sa vie, avait bien pu la rendre aussi obstinée et, plus généralement, aussi atypique ?

Oui, quels chemins sinueux a-t-elle donc parcourus pour devenir la femme politique la plus populaire de toute l’histoire de la République et en même temps la plus rocambolesque ?

A quoi s’ajoute cette dernière question sur le Président et son ex-compagne : en serait-il donc en politique comme au cinéma, où les couples mythiques, même lorsqu’il se quittent, restent inséparables ?

france3logo

Ils n’étaient pas des héritiers

sddefault
Documentaire réalisé par Gérard Miller – 2015
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 52 minutes
France 3

Lilan Thuram, Patricia Kaas, Mimie Mathy, Alain Afflelou, Emilie Dequenne… Ils ont tous les cinq un point commun : ils ne sont pas des héritiers et pourtant ils ont tous réussi. Alors, ont-ils eu simplement de la chance ? Un peu sans doute, puisqu’à leur naissance la société n’avait dépêché aucune bonne fée pour se pencher sur leur berceau. Mais ils n’en ont pas moins su se débrouiller avec les moyens du bord, se trouver des modèles familiaux, se laisser guider par un désir décidé, et c’est leur histoire que raconte ce film optimiste — même s’ils restent tous les cinq des exceptions et que les exceptions, hélas, ne changent pas la règle.

france3logo

Depardieu, l’homme dont le père ne parlait pas

273605-gerard-depardieu-l-homme-dont-le-622x600-1
Documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette – 2015
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 90 minutes
France 3

Ce film raconte l’histoire de l’un des acteurs les plus étonnants de ces cinquante dernières années en ne cachant rien de son parcours, de ses choix, de ses erreurs, de ses succès, de ses failles.

Un récit, autant qu’une réflexion psychologique, qui n’émet ni jugements ni reproches, mais qui cherche à comprendre quelle a été le destin de celui dont le père ne parlait pas et qui dû trouver seul son issue de secours, faisant sienne cette parole de l’un des pères de substitution qu’il se choisit, Saint-Augustin : « Si tu ne trouve pas une prière qui te convienne, invente-la ».

france3logo

Monaco, le rocher était presque parfait

711703MLREPP00 Documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette – 2014
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 90 minutes
France 3

La légende de Monaco.

Chacun de nous, qu’il s’intéresse ou non à la vie des têtes couronnées, sait que cette légende a commencé avec Grace Kelly.

Mais comment le prince d’une petite villégiature pour happy few a-t-il attiré dans ses filets Grace Kelly ? Comment une fois mariés ont-ils réussi tous les deux à fabriquer l’un des plus étonnants mythes modernes ? Et comment diable ce mythe a-t-il pu durer jusqu’à aujourd’hui alors même qu’ils ne sont plus là pour l’incarner ?

Passer de l’autre côté du décor, c’est ce que Gérard Miller a voulu, en montrant et en commentant une étonnante série d’archives, dont beaucoup inédites.

Le documentaire commence par le début, par l’enfance de Grace et de Rainier et, jusqu’à la naissance des jumeaux d’Albert et de Charlène, suit ainsi pas à pas l’histoire de ce Rocher, de fait unique en son genre.

france3logo

Jérôme Cahuzac, l’homme qui ne savait pas mentir

Capture d’écran 2014-09-16 à 17.41.47
Documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette – 2014
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 52 minutes
France 3

Mais quelle histoire l’ancien ministre s’est-il raconté à lui-même avant de la raconter aux autres ? Et quelle logique se cache derrière l’affaire qui porte désormais son nom ? « L’homme qui ne savait pas mentir » plonge le téléspectateur dans les contradictions de celui qui fut à l’origine d’un véritable cataclysme, absolument inédit dans la vie politique de la Vème République.
Ce qui a intéressé Gérard Miller et Anaïs Feuillette, c’est de situer ses mensonges dans l’histoire subjective de Jérôme Cahuzac, dans la série de ses incarnations successives, et de montrer en quoi elles étaient ou non contradictoires.
« J’aimerais ne pas avoir menti », dit le menteur pris la main dans le sac. Mais peut-il complètement oublier cette part de jouissance qui devait être la sienne quand il disait « les yeux dans les yeux » : « Non, jamais, je dis bien jamais, je n’ai eu de compte en Suisse » ? Tout menteur jouit du non-savoir de l’Autre, et c’est l’occasion pour lui d’une jouissance addictive, notamment quand le menteur est assez doué…pour se mentir à lui-même pendant des années.
Parcourant les archives de ces 40 dernières années, interrogeant ceux qui l’ont connu, qui l’ont cru et soutenu, mettant en évidence le cercle infernal de ses mensonges à répétition, Gérard Miller et Anaïs Feuillette ont cherché à comprendre ce qui a poussé cet homme politique supposé si clairvoyant et que beaucoup imaginaient déjà Premier Ministre, à oublier l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête.

france3logo

François Léotard – L’unique séance

100189
Documentaire réalisé par Gérard Miller – 2013
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 52 minutes
Planète

A de rares exceptions près, en interview, les hommes politiques se cadavérisent dès qu’on sort avec eux des sentiers battus. En presse écrite, ils vont souvent jusqu’à demander à relire l’entretien avant publication, ce qui leur permet d’édulcorer encore un peu plus leurs propos. Ils refusent de se livrer à l’autre, fuient les divans, et mettent un point d’honneur à ne jamais aller voir ce qui se passe de l’autre côté du miroir.
Dans « L’unique séance », c’est bien le pari inverse qui est fait. Ce film de 52 minutes n’est pas une psychanalyse sauvage, il ne caricature pas l’expérience freudienne, ni dans le dispositif ni dans la façon d’interroger l’autre, mais il permet à un intervieweur familier de l’inconscient de rompre avec l’entretien politique traditionnel, en mettant en évidence des éléments signifiants qu’un journaliste n’aurait pas nécessairement retenus, en réécrivant avec celui qui l’a vécue, l’histoire derrière l’Histoire.
Sachant qu’il ne sera ni trahi, ni jugé, ni moqué, mais écouté « autrement » et poussé du coup dans des retranchements où il n’a plus lui-même envie de se réfugier, François Léotard accepte ainsi d’aller se promener avec Gérard Miller, le temps d’une « séance », sur cette autre scène dont parle Freud, et où se nouent pour chacun les fils de son destin.
Un dialogue sans concessions où l’homme politique accepte de revenir sur les moments cruciaux de sa vie politique, y compris sur ceux qui suscitent en lui des sentiments de regret, de colère ou d’indignation, en tout cas des affects qu’habituellement on dissimule quand il s’agit d’abord de séduire et d’être élu.
François Léotard a côtoyé le cœur du pouvoir, et les grands noms de la fin du siècle politique français, Valéry Giscard d’Estaing, Raymond Barre, Jacques Chirac, Edouard Balladur, François Mitterrand ou Nicolas Sarkozy. Il a occupé de très hautes fonctions. Il a baigné dans une Histoire en marche qui fait désormais partie du passé. Aujourd’hui, il porte un regard ironique et critique sur le pouvoir, la politique et ses acteurs : sans langue de bois, sans faux-semblants, il raconte.

log2planete

Le prix à payer

Bayrou Miller

Documentaire réalisé par Gérard Miller – 2013
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 52 minutes
France 3

C’est une question que chacun se pose un jour en regardant les années qui passent : ai-je ou non réussi ma vie ? Certes, rien ne ressemble plus à des vies ratées que certaines réussites, mais il y a tout de même des vies qui semblent accomplies et des destins privilégiés.
Gérard s’est intéressé à six personnalités, trois hommes et trois femmes, que le grand public connaît à des degrés divers et chez qui le désir de réussir a été manifestement satisfait : François Bayrou, Marie-Jo Pérec, Pierre Richard, Laurence Ferrari, Pierre Botton et Félicité Herzog. Car au delà de la disparité de leur milieu respectif (la politique, le sport, les affaires, le cinéma, la télévision, l’écriture…) et de leurs différences subjectives, tous les six ont brillé ou brillent encore, et ont même pu penser un temps ne rien avoir à regretter.
Certes, ils se sont battus, chacun avec les armes qui étaient les siennes, et nous nous doutons bien que pour arriver là où ils sont arrivés, ils ont dû travailler dur, faire des choix, consentir à des sacrifices, renoncer peut-être même à suivre d’autres voies qui leur tenaient à cœur… Mais connaît-on pour autant le prix qu’ils ont payé pour devenir célèbres, riches, puissants, aimés, admirés, enviés ?
Eh bien, les six grands témoins de ce film, interrogés par le psychanalyste Gérard Miller, ont justement accepté non seulement de raconter ce que fut leur parcours, mais de se demander, sans faux semblant, si au final le jeu en valait la chandelle.
Quand François Bayrou a refusé de courber l’échine face à Nicolas Sarkozy, quand Marie-Jo Pérec a préparé ses troisièmes Jeux Olympiques, quand Laurence Ferrari a accepté de présenter le journal de 20 heures de TF1 — ils imaginaient bien sûr que ce serait dur. Mais imaginaient-ils vraiment que ce serait… aussi dur, et qu’il n’y aurait personne, au bout du compte, pour leur rembourser le prix payé à leur propre désir ?

france3logo

DSK, l’homme qui voulait tout

_MG_9849
Documentaire réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette – 2013
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 70 minutes
France 3

 Ce film se propose d’emmener le téléspectateur dans l’envers du décor d’un homme dont on croit savoir beaucoup parce qu’il s’est montré souvent, mais dont le paradoxe était justement d’avoir su se cacher… en pleine lumière. Pour Gérard Miller et Anaïs Feuillette, la réalité de DSK, c’est d’abord la boussole qu’il a suivie tout au long de sa vie, celle de son propre désir. Parcourant les archives de ces 50 dernières années, interrogeant ceux qui l’ont connu de près, ils ont donc cherché à comprendre quelle a été la logique personnelle de l’ancien directeur du FMI, d’où un documentaire sans conteste freudien, qui situe l’une des histoires le plus extraordinaires de la République dans son contexte subjectif.

france3logo

Laurent Ruquier – On ne demande qu’à le connaître

FR3: Eurovision /La selection francaise.Documentaire réalisé par Gérard Miller – 2012
Production : Morgane – Deux cafés l’addition
Durée : 85 minutes
France 2

Rencontre intime avec Laurent Ruquier, l’un des animateurs les plus populaires de la télévision française. Gérard Miller lève ici le voile sur le présentateur de «On n’demande qu’à en rire», décrit par ses proches comme énigmatique, pudique ou insaisissable. Il part sur les traces du parcours de son ami, depuis son enfance au Havre jusqu’aux plateaux de télévision, pour raconter ses 25 ans de carrière. Les proches de Ruquier témoignent, parmi lesquels Raymonde, sa mère, et des collaborateurs et amis fidèles, comme Claude Sarraute, Pierre Bénichou, Steevy, Christine Bravo, Titoff ou Olivier de Kersauson.

France 2

Pour recevoir des infos régulières
Inscrivez-vous à la Newsletter du BUZZ DU DIVAN, vous recevrez automatiquement, avant qu'elles ne soient sur le site, des infos régulières. Pour cela, il vous suffit de taper votre adresse e-mail dans la case ci-dessous.
Inscription Newsletter



En ce moment
Pour entrer en contact
Utilisez ce formulaire pour écrire directement à Gérard Miller