PRESSE ECRITE

Depuis le premier jour où j’ai commencé à travailler dans les médias (c’était au journal Libération, au tout début de la campagne présidentielle de 1988), je sais à quoi m’attendre : je suis en sursis ! Pas plus dangereux et menaçant que ça, simplement décalé.

Un jour que venait de paraître un roman policier qui décrivait une série de meurtres commis dans ses locaux, le personnel de Libération s’amusa à organiser une murder party interne, sur le thème : « Et vous, de qui vous débarrasseriez-vous en premier ? »

On vota à bulletins secrets, et alors même que je n’avais dans les lieux aucune responsabilité hiérarchique qui aurait pu entraîner un quelconque ressentiment, mon nom arriva en tête, avec celui des deux principaux dirigeants du journal.

Ce jour-là je compris que dans les médias qui ont la gentillesse de m’accueillir, j’ai quand même intérêt, comme les cow-boys dans les saloons, à m’asseoir près de la fenêtre en bas de laquelle m’attend mon cheval pour filer au plus vite si nécessaire.

J’aurais dû

200px-La_Vie Ils sont connus, estimés, souvent puissants, parfois craints. Mais quel regard portent-ils  sur eux-mêmes ? Retrouvez la chronique de Gérard Miller “J’aurais dû” toutes les  semaines dans le journal La Vie.

En savoir +

Total Respect

logo-humaChroniques écrites à l’occasion de la campagne présidentielle de 2002 et publiées dans le journal L’Humanité. .

Lire les chroniques publiées en cliquant ci-dessous sur le titre (les articles sont donnés par ordre de parution)

Arlette au bois dormant

Miracle de la lévitation

Quand Bayrou parlera

La sainte relique de l’Elysée

Zéro, vous avez dit zéro ?

Ne pleurez pas Le Pen !

Vive le réalisme patronal !

De Funès président !

Le Maréchal Boutin

Che Guevara ou Madelin ?

La somnambule du RPR

Blair par-ci, Blair par là

Qui sème des conneries…

Allez, j’exagère !

Chirac, astre solitaire

Les « ni gauche, ni droite »

En faire le minimum !

La droite Castafiore

Non à l’ivresse électorale !

Il ne nous aime que victimes

A chacun ses frissons

Je me souviens

Irremplaçables, en effet

Les infortunes du divan

liberation logoUn mardi matin de mars, Raymond Barre, visitant le Salon de l’Agriculture, s’expliqua sur sa présence : « Cette visite est guidée par le plaisir que j’ai de regarder les vaches qui me regardent. Je suis névrosé obsessionnel. »

Ce jour-là, l’ancien Premier ministre avait lu Gérard Miller dans Libération. Et l’avait pris au mot. La chronique des Infortunes du divan dont c’était le tout début était lancée et allait durer bien au delà de la fin de la campagne présidentielle de 1988.

La semaine freudienne

logo_gh

Lancé en février 1993 par Georges-Marc Benamou avec le soutien de Pierre Bergé, Globe Hebdo eut une vie brève, mais innovante, tant dans sa forme (infographies, cartographies, cahiers photo), que dans son fond. Marguerite Duras, Edgar Morin, Frédéric Beigbeder, Marc Riboud, Benoît Rayski, André Bercoff,Laurent Dispot, Patrick Girard… — ses collaborateurs furent sans conteste nombreux et variés ! Gérard Miller y écrivit du début à la fin, publiant plusieurs chroniques régulières dont « La semaine freudienne ».

Les autres chroniques

A venir.

Pour recevoir des infos régulières
Inscrivez-vous à la Newsletter du BUZZ DU DIVAN, vous recevrez automatiquement, avant qu'elles ne soient sur le site, des infos régulières. Pour cela, il vous suffit de taper votre adresse e-mail dans la case ci-dessous.
Inscription Newsletter



En ce moment
Pour entrer en contact
Utilisez ce formulaire pour écrire directement à Gérard Miller